Miami – Key West 13 Aout 2013

Nous voilà parti pour le point le plus au sud des USA, et accessoirement emprunter la mythique US Road 1. Cette route où plutôt cet ensemble de ponts posés entre les keys, permet de les relier au continent. Il faut dire qu’en voiture c’est assez long et monotone mais la magie opére quand même tout au moins pour moi, Charlène semble complètement se désinterresser du paysag

e, elle est plongée dans une lecture ou sa console et lève juste là tête de temps en temps quand je l’interpelle pour lui demander de regarder le paysage ou cette petite île. Par contre sitôt qu’un alte est programmé là tout ses sens sont en éveils et elle participe pleinement à la decouverte du pont numéro 7. Les ponts actuels sont tous neufs, les anciens sont à cotés et une association est chargé de les maintenir en état pour qu’ils puissent servir aux pietons, d’ailleurs sur ce pont une petite île n’est reliée que par l’ancien pont, donc inaccessible en voiture. Et tout le long de la route vous avez des panneaux vous demandant « d’adopter un pont »

Nous arrivons à Big Key Pane et nous voici parti à la recherche du « Key Deer » animal emblématiquement du coin, qui n’est autre qu’un Cerf Nain. Première étape arrêt au Key Deer Refuge », et première décèption celui ci est fermé, mais c’est sans compter sur l’organisation impécale des americains qui ont laissé au pied de la porte un plan pour l’observation des Key Deer.

Nous voilà parti pour le « blue hole » une espece de marre plutot verdatre que bleue, nous observons de beaux oiseaux (si quelqu’un à les noms je suis preneur) mais pas de Deer et encore moins d’Aligator présent dans se trou. Nous reprenons la route pour nous rendre à l’île voisine « No Name Key » et la notre premiere biche, Charlène est aux anges. Quelques centaines de metre plus loin nous tombons sur un petit cerf (les bois sont apparant) qui n’est pas spécialement effrayé et qui s’approche de Charlène à presque la toucher, elle en a les yeux brillants. Un peut plus loin nous verrons un autre cerf plus vieux et surtout beaucoup plus sauvage.

Sur la route des Key les américains ont une façon bien à eux de dire qu’il n’y a rien à voir ici ils mettent un panneau « No Outlet ». Pour mon cas personnel ça me donne plutôt envie d’y aller

Il est temps de reprendre la route de Key West, nous filons directement à l’hotel et hop direction la psicine pour finir la soirée. Nous visiterons Key West demain ou une journée chargé nous attends. Et d’après la météo il devrait faire beau

En arrivant à l’hôtel l’hôtesse me demande d’ou je viens et quand je lui dit de France, ça première remarque est de me demander si je connais « Thierry Henry » 

Mots-clés: