Parc National du Gunung Mulu - J3

Réveil un peu plus tardif aujourd'hui. Régis a rendez-vous à 10h avec son guide pour accéder à la passerelle dans la canopée de Mulu (Mulu Canopy Skywalk). Charlène étant trop petite, pour des raisons de sécurité, elle ne peut y accéder. A priori rien d'extraordinaire.

 

Nous partons donc toutes les deux jusqu'à Moonmilk Cave, la seule grotte qui se visite sans guide, lampes torches en mains. Après une petite marche de 2 km nous arrivons au pied d'une envolée de marches qui nous conduit dans cette petite grotte non éclairée. Nous faisons connaissance avec un couple de Singapouriens avec qui nous partageons un en-cas et un moment de détente avant d'accéder à la grotte. Le long du chemin nous avons pu observer de nombreux insectes et de magnifiques papillons que l'on trouve partout dans le parc. Les insectes sont magnifiques et ici, ils sont immenses.

A l'intérieur de la grottes nous dérangeons à peine les chauves-souris pendues au plafond. Cependant trop de lumière pendant leur sommeil ou le brusque déclenchement d'un flash suffit à les faire fuir. Nous pouvons les observer à loisir, la lampe braquée sur eux, à peine à 50 cm de nous lorsqu'elles sont accrochées aux stalactites de la grotte. Cependant nos photos sont ratées. Pas facile de prendre des photos à la lumière d'une torche. Elles sont toutes floues.

Nous rentrons à 12h05. Nous étions parties à 9h20. Après le repas nous avions réservé la visite de Lagang Cave à 13h30, une grotte immense qui se visite dans le noir complet également, mais avec un guide, sur une distance de 1500 m. J'avais un peu peur que Charlène traîne des pieds après les 5 km de ce matin, mais elle a tenu les 3-4 km de l'après midi.

Nous sommes rentrées très tôt à l'hôtel pour profiter de la piscine et du soleil.

C'est d'ailleurs de cet endroit, sous un parasol que j'écris ce texte. Pas très pratique avec la réverbération du soleil et sans traitement de texte autre qu'un notepad quelconque made in Apple.