Uncle Tan Wildlife Tour

Il est 10h le lundi lorsque nous arrivons au camp de base du célèbre Uncle Tan, un parc immense avec aire de jeux, table de ping pong, dortoirs, wc, douches et... buffet.
Nous attendons le reste de la troupe qui est en train de visiter le Sepilok Centre version courte. Nous serons 18 à arriver ce jour là. Nous seront ensuite répartis par groupe de 6. Nous partagerons donc notre future pirogue avec des japonaises de Kyoto, une mère (Kim) avec sa fille de 10 ans, Sussumi, et leur cousine.

 

Nous prenons un minivan jusqu'aux abords de la rivière Kinabatangan. De là nous grimpons dans une pirogue pour 1h30 de trajet, avec un arrêt pour voir un petit crocodile (même pas le temps de le prendre en photo, snif). Le campement perdu au milieu de la jungle se situe aux abords de la rivière, en son milieu. Ici tout est rudimentaire sauf la nourriture que les chefs cuisinent sur place et qui est abondante. Nous dormons dans des huttes sur des matelas posés à même le sol et le seul luxe est d'avoir une moustiquaire. Charlène a adoré sa chambre de princesse.

Le camp est entièrement sur pilotis et l'on peut voir ici ou là des zones marécageuses sous nos huttes. Le camp dispose d'une grande cantine, d'un terrain de badminton et d'un terrain de foot où il y avait beaucoup d'animation.

Les toilettes se résument à quatre baraquements sur lesquels sont posés 4 WC sur lesquels ont doit déverser un seau d'eau après chaque passage. Même eau, même principe si on veut se doucher : le même seau sert aussi à ça. Mais nous étions prévenus : nous sommes ici dans un "Full Star Hôtel" comme ils disent, parce que du camp, on peut voir les étoiles. Nous ne les verrons pas car il a plu toutes les nuits, et il faisait très très chaud en journée.

Nous avons passé ces trois jours à visiter la jungle et à parcourir la rivière pour apercevoir les animaux qui la peuplent. Nous avons pu voir, dans le désordre :

  • Des Orang-Outang
  • Un Crocodile
  • Des macaques à profusion
  • Des singes nasiques
  • Des gibbons
  • Des King fisher
  • Des Lézards
  • Des Aigles pécheurs
  • Des Hornbills de toutes sortes
  • Des écureuils
  • Des civettes
  • Des serpents
  • Des écureuils pygmés
  • et .... des moustiques !!! Car nous sommes rentrés constellés de piqûres de moustiques.

L'anecdote la plus rigolote : le second jour, nous sommes en pirogue et soudain le guide aperçoit un orang-outang. Vite, il fonce sur la berge avec sa pirogue et nous demande de le suivre dans la jungle à pieds.

Nous sommes dans la rainforest, le sol est boueux car la nuit il pleut, donc nous nous déchaussons et essayons de rejoindre une terre un peu plus ferme afin d'observer l'animal de plus près. Nos pieds s'enfoncent dans la boue. Notre guide nous presse : les orangs-outangs protègent leur territoire en jetant des branches sur ce qu'ils considèrent comme un envahisseur. Nous le vérifierons plus tard en effet : il cassait d'énormes branches de 5 mètres pour nous les jeter dessus en nous fixant.

C'est donc pieds nus que nous traversons environ 100m de jungle quasi inextricable. Au milieu du chemin, nous passons sous la bête et..... prout : nous recevons, Charlène et moi une pluie de caca d'orang-outang toute chaude et bien odorante. Sachant que nous ne doucherons pas avant demain soir, ça ne me fait rire que moyennement. Tout le monde prend Charlène et le caca du singe en photo et elle n'apprécie pas du tout.

Nous nous débarbouillons dans l'eau du fleuve qui, même si elle est de couleur marron, nous apporte une sensation de bien être car nous sommes crottées dans tous les sens du terme.

Mots-clés: 2011 Bornéo Malaisie